Julie Reydellet

Passatge

cropped-passatge55.jpg

Été 1993. Premier voyage à Barcelone. Je suis enivrée par les bruits de la grande ville. Je suis avide de nouvelles odeurs, de nouvelles couleurs, de nouveaux sons. Barcelone m’est étrangère et pourtant elle me semble si familière. J’arpente les rues, les ruelles et les passages. J’observe les toits, les façades et les portes. Et finalement, ces pavés si particuliers qui recouvrent le sol de Barcelone, les panots.

Épuré, le panot de la flor s’affirme esthétiquement par la répétition. En blanc sur blanc, ce motif accueille toutes les couleurs et toutes les interprétations. À l’instar de Barcelone, Passatge invite les passants à sonder l’imaginaire.

passatge-1

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *